Une campagne en cinq volets

Comme les cinq doigts d’une main, notre plan d’action propose cinq volets, à mener en séquence logique au cours des prochaines années.

1. Schiste911 et Pacte de défense du territoire

En fonction de notre plan de campagne annoncé le 1er mars 2011 et de notre objectif global d’empêcher toute activité de forage et de fracturation liée aux gaz de schiste au Québec, le premier volet de campagne MDG consiste à créer un Pacte de défense du territoire à l’échelle de la province pour contrer le développement de l’industrie du gaz de schiste chez nous. En collaboration avec d’autres groupes sur le terrain, l’initiative Schiste911 formera des centaines de personnes à l’action citoyenne pouvant aller jusqu’à la désobéissance civile, dont plusieurs s’engageront à appuyer, au meilleur de leur capacité, toute action de résistance nonviolente appelée en réponse à d’éventuelles activités de forage ou de fracturation pour les gaz de schiste, dans quelque localité que ce soit au Québec.

2. Opération transparence

Dans le but de mettre la question du pétrole de schiste et de son exploitation éventuelle sur l’île d’Anticosti « sur la carte », nous lancerons en 2012 une campagne pour forcer la publication de l’entente secrète par laquelle les sociétés Pétrolia et Junex ont fait main basse sur les hydrocarbures découverts par Hydro-Québec. Ce volet comportera, au besoin une ou plusieurs actions de perquisition citoyenne des bureaux susceptibles d’abriter l’entente secrète.

3. Tribunal populaire sur les énergies sales

Avec pour objectif de délégitimer encore davantage l’exploitation des énergies sales au Québec et démontrer les fondements juridiques d’éventuelles actions citoyennes visant la réhabilitation des sites de forage, la campagne MDG intentera d’ici deux ans un procès du peuple à l’industrie des gaz de schiste, et par ricochet à l’ensemble de l’industrie pétrolière. Ce Tribunal citoyen émettra des citations à comparaître, sollicitera la participation de témoins-experts et de victimes d’un peu partout dans le monde.

4. Marche et résistance citoyenne 2013

À moins d’obtenir d’ici là un moratoire d’une génération sur le développement des gaz de schiste et l’exploitation des énergies sales au Québec, la campagne MDG entend l’obtenir en 2013 par une mobilisation panquébécoise qui conduira à une série d’actions de résistance citoyenne à Québec.

Marche citoyenne pan-québécoise pour un Québec propre

À partir de mai 2013, les différents contingents d’une vaste Marche citoyenne pour un Québec propre s’ébranleront, avec des délégations des Îles-de-la-Madeleine, de l’île d’Anticosti, de Sept-Îles et de la Baie des chaleurs, d’abord depuis Gaspé et l’Abitibi, du Lac St-Jean puis de l’Outaouais, avant de mobiliser la région métropolitaine depuis Sherbrooke et le Richelieu, pour se conclure dans la capitale nationale à la mi-juin.

Série d’actions citoyennes, à Québec

La grande Marche citoyenne culminera à Québec par une mobilisation monstre qui amorcera une série d’actions autour du complexe parlementaire québécois, et ce, pour l’annonce officielle d’un moratoire d’une génération sur le développement des énergies fossiles au Québec.

5. Mobilisation des investisseurs

D’ici 2013, la campagne Moratoire d’une génération travaillera avec différents partenaires en vue de lancer une vaste campagne citoyenne de désinvestissement des fonds « éthiques » et « verts » qui incluent encore des sociétés impliquées dans les gaz de schiste.